Contrôle technique et Covid-19 (Coronavirus) : le délai de validité est prolongé

Depuis le 15 mars 2020, le gouvernement français décide de confiner la population afin de limiter la propagation du virus. Les déplacements sont limités, l’économie ralentie. Seuls les commerces essentiels sont autorisés à rester ouverts au public. Le secteur automobile est fortement ralenti durant cette période. En effet, la validité de votre contrôle technique arrivant bientôt à échéance, vous vous demandez s’il reste obligatoire de l’effectuer. Les centres de contrôle technique agréés d’Etat ne font pas exception. Eux aussi ont temporairement fermés leur porte. C’est pourquoi, le gouvernement apporte quelques souplesses temporaires sur le délai de validité du contrôle technique.

Délai de validité du contrôle technique allongé de 3 mois

Habituellement, le premier contrôle technique est obligatoire 4 ans après la première mise en circulation. Puis, tous les deux ans pour les véhicules de plus de 2 ans.

Les centres de contrôle technique agréés d’Etat sont fermés au moins jusqu’au 11 mai. C’est pourquoi, le gouvernement décidé d’allonger la période de validité du contrôle technique de 3 mois. Cette mesure a pour objectif d’éviter l’ouverture de ces établissements, encourager davantage la distanciation sociale.

Si vous êtes arrêtés par les forces de l’ordre, si la date de validité est postérieure au 15 mars 2020, la vignette reste valable. Vous n’aurez donc pas de contravention pour cette raison.

Les contres visites sont également reportées

Vous avez effectué votre contrôle technique avant l’annonce du confinement le 15 mars 2020 ? Vous avez une contre visite à effectuer ? Cette contre visite peut attendre la fin du confinement. Comme annoncé le 13 avril par le président de la République, Emmanuel Macron, il sera levé progressivement à partir du 11 mai.

La plupart des garages automobiles sont actuellement fermés. En effet, beaucoup de garages ont temporairement des difficultés d’approvisionnement. Certains employés de garages restent mobilisés pour des astreintes en cas d’urgence. Les gestes barrières sont recommandés et appliqués mais il manque parfois des ressources (gel, masques).

Les seuls cas considérés comme urgence sont des pannes totales, des défaillances majeures et critiques de contrôle technique. Vous devez justifier que votre véhicule est un moyen de locomotion indispensable. Par exemple, si vous vivez en milieu rural isolé et que c’est le seul moyen pour vous déplacer pour effectuer vos achats de premières nécessité. Egalement, si vous êtes mobilisé pour travailler et que c’est également votre seul moyen de locomotion. Dans ce cas, une attestation employeur est nécessaire.

Pour tous vos déplacements, n’oubliez pas pas de vous munir d’une attestation de déplacement dérogatoire.