Les voyants rouges sur le tableau de bord de votre voiture

Les voyants rouges vous avertissent d’un danger imminent lorsque vous roulez. Quelles sont les significations des couleurs de voyants ? Que faire si un voyant rouge apparaît ? Quelle est la signification de tous les voyants de danger principaux ? Carizy, tiers de confiance dans l’achat / vente de voitures d’occasion effectue 100 points de contrôle avant de publier les annonces des véhicules sur Carizy.com.

Chaque couleur de voyant lumineux a sa signification

Sur le tableau de bord, nous distinguons 3 couleurs de voyants vous indiquant un niveau d’information différent.

Les voyants oranges ou voyants d’alerte

Un voyant orange vous alerte d’un problème mécanique ou électronique sur votre véhicule. Par exemple :

  • Le voyants d’usure des plaquettes de freins : il prévient que le témoin d’usure est atteint. (A faire : changer les plaquettes en garages – combien ça coûte pour les changer ? Quels risques si pas de changement tout de suite)

  • Ensuite, le voyant “ABS” signifie qu’il y a un problème au niveau du système anti blocage des freins. Rouler avec ce voyant allumé est très dangereux car vos roues seront bloqués si vous déraper lors d’un freinage.

  • Le niveau du liquide de carburant : il indique que le niveau du carburant est bas. Si vous devez continuer de rouler, arrêtez-vous à la première station service.

Il y a également le voyant de feu de brouillard arrière qui est signalé en orange. Pourquoi ? Afin d’attirer votre attention dessus car, s’il est allumé à mauvais escient, il peut éblouir les autres automobilistes.

Enfin, le voyant révision est également en orange. Il vous indique que vous devez prendre rendez-vous chez votre garagiste pour effectuer la révision et la vidange. La fréquence des révisions est indiquée sur le carnet d’entretien.

Les voyants rouges ou voyants de danger

Un voyant rouge allumé lorsque vous roulez vous signale d’un danger imminent. Parmi les voyants rouges, ceux présents sur tous les véhicules sont le voyant :

  • Huile de moteur : ce voyant indique une défaillance au niveau du moteur, celui ci risque de casser. La pression d’huile n’a pas nécessairement de rapport avec le niveau d’huile. Même lorsque le niveau d’huile est au minimum, ce voyant ne doit pas s’allumer. Une défaillance de ce dispositif entraîne le plus souvent une fuite d’huile dans le moteur. Il est préférable d’appeler une dépanneuse.
  • Liquide de refroidissement : il s’agit soit d’une température excessive du liquide de refroidissement, soit d’un dysfonctionnement du système d’alerte.
  • Liquide de frein : Soit le liquide frein est trop faible, soit il se peut tout simplement que le frein à main soit mal desserré.
  • Batterie : un voyant de batterie allumé indique qu’il y a encore suffisamment de batterie pour alimenter le véhicule, mais peut être pour plus longtemps. Arrêtez la voiture. Si la température du moteur augmente ou qu’il est en surchauffe, stoppez votre véhicule sur le côté de la route pour éviter d’abîmer le moteur.

Il existe aussi les voyants de “portière” et “ceinture”. Dans ce cas, vous devez tout simplement boucler votre ceinture ou fermer la portière concernée.

Carizy inspecte les véhicules sur 100 points de contrôle. Parmi eux, la vérification des voyants rouges est effectuée en inspection avec un professionnel. Les véhicules sont  inspectés et garantis 6 mois. Sur chaque annonce, retrouvez en toute transparence ce rapport accompagné de 40 photos du véhicule et son rapport Histovec.

Retrouvez toutes nos annonces ici

Les voyants rouges et leur signification

Dans cette vidéo, Charles, responsable des inspecteurs Carizy, présente les principaux voyants rouges, leur signification et vous conseille sur le comportement à adopter dans le cas où vous êtes confronté à cette situation.

Que faire en cas d’apparition d’un voyant rouge ?

Etape 1 : Appeler une dépanneuse

Garez-vous sur le côté et assurez-vous d’être en sécurité. Sur l’autoroute, l’apparition d’un voyant rouge justifie de vous arrêter sur la bande d’arrêt d’urgence. Ensuite, appelez une dépanneuse. Si vous avez l’assistance comprise dans votre contrat d’assurance, appelez au numéro indiqué sur le papillon d’assurance sur votre pare-brise.

Etape 2 : Se renseigner sur les frais de réparation à effectuer avec un diagnostic en garage

Les professionnels en garage vont établir un diagnostic des réparations à effectuer.

Etape 3 : Votre garage envoie à votre assurance les devis pour une éventuelle prise en charge

La prise en charge dépend du contrat d’assurance que vous avez souscrit. Retrouvez notre article “Quand assurer son véhicule ?” et les différents contrat que vous pouvez choisir.
En fonction du montant des réparations, la société d’assurance envoie un expert automobile pour constater les dégâts et négocier le prix des réparations. L’expert se réfère également aux informations portées sur le contrôle technique et au carnet d’entretien.

Retrouvez l’article sur le durcissement du contrôle technique en 2019.
En effet, le nombre de défaillances se sont multipliées depuis juin 2019. Si une défaillance est constatée et en fonction de sa gravité, vous devrez faire une contre visite (défaillance majeure) ou alors effectuer les réparations sans urgence (défaillance mineure). Retrouvez l’article complet sur “Que faire dans le cas d’une contre visite ?” 

Si vous avez effectuer les réparations pour les défaillances mineures, gardez bien les factures en justificatifs dans votre carnet d’entretien.

Pour finir, retrouvez l’article sur “Les différences entre contrôle technique et révisions”