Que faire en cas de contre-visite après contrôle technique ?

Depuis la mise en œuvre du nouveau contrôle technique en 2018, la part de véhicules recalés pour défaillances majeures ou critiques est passée de 17 à 21%. Pour un grand nombre de conducteurs, cela signifie devoir effectuer une contre-visite. Démarches, réparations, coût, possibilité de vendre… On vous explique tout ! 

 

Automobilistes, vous le savez bien : le contrôle technique nouvelle version est à la fois plus coûteux (+12% en moyenne) et plus exigeant. Avec 610 défaillances potentielles réparties sur 133 points de contrôle, votre voiture a d’autant moins de chances de passer entre les mailles du filet. 

 

Voici quelques conseils pour prendre les bonnes décisions en cas de contre-visite… 

 

 

Contrôle technique : une contre-visite pour quelles défaillances ? 

 

Commençons par une bonne nouvelle : seules 467 des 610 défaillances contrôlées nécessitent que vous passiez une contre-visite après réparations. Parmi elles, il faut toutefois distinguer : 

 

  • Les défaillances majeures, au nombre de 340. Vous devez effectuer les réparations nécessaires, mais pourrez continuer d’utiliser votre véhicule entre le contrôle technique et la contre-visite. 

 

  • Les défaillances critiques, au nombre de 127. Pas de chance, vous devrez amener impérativement votre véhicule chez le garagiste ou à votre domicile le jour-même du contrôle technique. Tant que les réparations ne seront pas effectuées, votre voiture sera interdite de circuler. 

 

On estime que 4% des véhicules sont concernés par une ou plusieurs défaillances critiques. Parmi les défaillances critiques les plus fréquentes, citons les pneumatiques, l’efficacité du frein de stationnement, l’état et le fonctionnement des feux « stop » ainsi que celui des plaquettes de frein. 

 

 

Les délais et coûts liés à la contre-visite 

 

Vous disposez de 60 jours pour effectuer les réparations nécessaires et passer une contre-visite concluante. Et pas un de plus ! Une fois passé ce délai, vous devrez recommencer le processus depuis le début, à savoir passer – et donc payer – le contrôle technique dans sa totalité. Ne vous y prenez donc pas au dernier moment et anticipez au mieux les réparations auprès d’un professionnel agréé. 

 

Vous pouvez passer autant de contre-visites que vous le souhaitez durant ces deux mois. Attention toutefois au coût de chacune d’entre elles : de 15 à 40 euros en fonction de son étendue. 

 

Enfin, sachez que vous n’êtes pas obligé de passer la contre-visite dans le même centre de contrôle. Faites jouer la concurrence, vous avez le choix ! 

 

 

Est-il possible de vendre sa voiture sans avoir réalisé la contre-visite ? 

 

Le contrôle technique a relevé des défaillances à réparer avec obligation de contre-visite, alors que vous vouliez vendre votre voiture dans les plus brefs délais ? 

Il est tout à fait possible de vendre son véhicule bien que la contre-visite n’ait pas été effectuée. Par contre l’acheteur doit en être clairement informé. 

 

 

Et si les réparations sont trop coûteuses ? 

 

Si votre voiture cumule les défaillances, la note des réparations risque d’être (très) salée… Quelques dizaines d’euros pour le réglage des feux de croisement, quelques centaines d’euros en cas de remplacement de la crémaillère de direction ou des quatre pneumatiques. Et si le joint de culasse ou le kit de distribution sont touchés, le coût peut s’envoler au-delà du millier d’euros... 

 

Est-ce vraiment raisonnable ? Se posera alors la question de mettre votre auto à la casse et d’en acheter une nouvelle. 

 

Afin d’envisager l’achat d’une voiture d’occasion en toute sérénité, vous pouvez faire confiance à Carizy, spécialiste de l’achat sécurisé de véhicules d’occasion.

 

  • Des professionnels de l’automobile vérifient 100 points de contrôle. 

 

  • Un rapport complet d’inspection et l’historique du véhicule est à votre disposition sur chaque annonce.

 

  • Nous communiquons en toute transparence sur le fait de devoir passer une contre-visite le cas échéant. 

 

  • La vente est encadrée par un professionnel et l’acheteur bénéficie d’une garantie mécanique de 6 mois offerte et extensible.