Arnaque: Le chèque de banque copié

Non classé



VO et pièges


Début Mai, le site Autoplus.fr a publié un article au sujet de la nouvelle arnaque ayant été détectée dans la vente de véhicule entre particuliers : le chèque copié.

Il s’agit là d’un procédé très bien élaboré et simple à mettre en place. Comment font-ils ? Vous avez mis votre voiture d’occasion en vente sur un site Internet, puis vous êtes contacté par un acheteur potentiel très intéressé par celle-ci, il vous assurera qu’il reviendra vers vous aussitôt que son chèque de banque sera émis. Pendant ce temps, ce même « acheteur » va mettre de son côté une annonce de vente de véhicule en ligne.

Le véhicule en vente sera le même que le votre et l’annonce sera particulièrement attractive afin de trouver rapidement preneur. Il profitera ensuite de l’intérêt d’un acheteur honnête afin de lui demander un chèque de banque à votre ordre, et le scannera pour vous l’envoyer. Vous vous retrouverez donc avec un chèque à votre ordre, du bon montant, mais dont le propriétaire ne sera pas celui que vous croyez! Vous pourrez ainsi en vérifier son authenticité auprès de sa banque (en fait celle de l’acheteur honnête), qui vous indiquera que tout est en ordre. Au moment de finaliser la vente, l’acheteur malhonnête vous fournira une copie du chèque de banque, qu’il présentera pour l’original. Vous ne pourrez cependant pas l’encaisser…

Pour éviter ce genre d’arnaques, CARIZY contrôle non seulement le chèque de banque auprès de son établissement bancaire, mais également l’identité de l’acheteur en amont du rendez-vous. Lorsqu’il se présente au rendez-vous, l’acheteur doit à nouveau présenter son identité, qui doit être conforme à celle mentionnée sur le chèque.

En outre, de nouvelles façons de sécuriser le paiement d’une voiture d’occasion apparaissent, et sont également proposées par CARIZY. La plus sûre d’entres elles étant sans aucun doute le virement des fonds sur un compte séquestre. Ces fonds sont ensuite bloqués jusqu’à la vente et assurent au vendeur la solvabilité réelle de l’acheteur. Des services comme Paycar ou Lemonway se sont spécialisés dans ce mode de paiement.